26 juin 2008 4 26 /06 /juin /2008 16:56

Depuis quelques semaines je fais des modifications sur le "Bucheron des mots" en fonction de certaines critiques et points de vue.
Dernièrement cela s’approchait de ce que certaines personnes pensaient être "mieux pour le film".

Lundi, il y avait une réunion de préparation et en revoyant la nouvelle version du film, j’ai pris conscience que ça ne fonctionnait plus.
En enlevant une grande partie de la voix off, j’avais supprimé le point de vu du personnage et enlevé tout le rythme du film ! C’est devenu un film sombre et lancinant… alors que l’on parle de l’émotion et du plaisir !

Isabelle, ma scénariste, s’en est tout de suite aperçu (ainsi qu’Aldona pour la musique) et m’on soutenu dans le fait que j’avais fait une erreur en modifiant le film pour plaire à tout le monde…

J’ai conscience que pour certain, la narration en voix off est une solution de facilité mais ce film traite des mots (parlés, écrits et chantés) et c’est un vrai choix artistique.
Donc finalement, je vais revenir en arrière et surtout au film que je veux faire, peut-être que le résultat ne plaira pas à tout le monde, tant pis ! Car toutes les personnes qui travaillent avec moi sur le film aime le projet telle qu’il est (et n’aime pas la version retouchée) et ça, c’est vraiment important.

Donc voilà, suite à cette réunion, on a décidé qu’il fallait que je commence le film ce mois-ci afin de tenir les délais. On va donc fixer une version définitive du scénario et de l’animatique (déjà 15 version !) dans les semaines qui viennent.

Partager cet article

commentaires

Charis * La furette * 12/07/2008 08:59

Je ne peux que te féliciter pour ce choix Izù car je partage ta conviction selon laquelle le texte peut être un formidable vecteur d'émotions et, d'autre part, c'est ton "bébé" et il est nécessaire que personne ne dénature ce qui fait ton cachet et ta couleur artistique.
Tu as une magnifique sensibilité artistique et tout est toujours très cohérent dans tes choix alors fais ce que tu sens et non ce que les autres veulent.

Avec mon affection et mon soutien.