12 novembre 2017 7 12 /11 /novembre /2017 13:09

Féroce en Festival ! Et un prix au South African HorrorFest, Le Cap, Afrique du Sud

Féroce News Festivals
Féroce News Festivals
Féroce News Festivals
Féroce News Festivals
Féroce News Festivals
Féroce News Festivals
Féroce News Festivals
Féroce News Festivals
Féroce News Festivals
Féroce News Festivals
Féroce News Festivals
Féroce News Festivals
Féroce News Festivals
Féroce News Festivals
Féroce News Festivals
Féroce News Festivals
Féroce News Festivals

- Haapsalu Horror & Fantasy Film Festival, Estonie 2017
- NIFFF, Festival International du Film Fantastique de Neuchâtel, Suisse 2017
- Festival international du film d’animation d’Annecy (sélection prix André-Martin), France 2017
- Fantoche, international animation film festival, Baden, Suisse 2017
- Grossmann, 13th Fantastic Film and Wine Festival, Ljutomer, Slovénie 2017
- Popcorn frights film festival, Miami, Etats-Unis 2017
- Festival Court Métrange, Rennes, France 2017
- Encounters short film and animation festival, Bristol, Angleterre 2017
- Shnit worldwide film festival, Berne, Suisse 2017
- FANCINE, Fantastic film festival of Malaga, Espagne 2017
- NOLA horror film festival of New Orleans, Etats-Unis 2017
- Telluride Horrow Show Festival, Etats-Unis 2017
- Festival du Film de Saint-Paul-Trois-Châteaux, France 2017
- Grimmest, International festival of horror and cult films, Manchester, Angleterre 2017
- Copenhagen Short Film Festival, Danemark 2017
- Idaho Horror Film Festival, Boise, Etats-Unis 2017
- Lusca, Caribbean International Fantastic Film Festival, Porto Rico 2017
- Festival du Film Court de Villeurbanne, France 2017
- Spark Animation Festival, Vancouver, Canada 2017
- Carrefour du cinéma d’animation (Forum des Images), Paris, France 2017 (HC)
- Molins de Rei Horror Film Festival, Espagne 2017
- Fête du cinéma d’animation, Prix Emile-Reynaud, Paris, France 2017
- PÖFF Shorts, Black Nights Film Festival, Tallinn, Estonie 2017 (HC)
- Buffalo Dreams Fantastic Film Festival, Buffalo (NY), Etats-Unis 2017
- Monster Festival, Victoria, Australie 2017
- Buried Alive Film Fest, Atlanta, USA, nov 2017)
- PÖFF Shorts night cinema Festival, Haapsalu, Estonie 2017
- South African HorrorFest, Cape Town, Afrique du Sud 2017 - Best Animated Short Film
- Bogoshorts (Fan Freak Fantastic Competition), Short Film Festival of Bogota, Colombie 2017
- A Night of Horror International Film Festival, Sydney, Australie 2017

 

16 juillet 2017 7 16 /07 /juillet /2017 12:53
10 juillet 2017 1 10 /07 /juillet /2017 16:14

Les aventures sonores de Féroce continuent avec la projection la semaine dernière du film en DTS:X.
Pour cette projection, nous nous sommes rendus (avec mon super sound designer, Loïc Burhardt) à Domont (en région parisienne) où les travaux de la première salle d’Europe équipée en DTS:X venaient de se terminer une semaine plus tôt.

Féroce: la 1ère projection en DTS:X

Nous étions très curieux car aucun de nous n’avait entendu le nouveau mixage du film. Arrivés devant le cinéma c’était assez étonnant car nous ne nous attendions pas à ce type de cinéma pour une installation sonore pareille, c’est un cinéma ancien classé art et essai avec un accueil vraiment très sympathique. Nous avons ainsi pu rencontrer l’équipe de DTS qui venait de recevoir le DCP de Féroce quelques jours plus tôt (la nouvelle version a été faite aux États-Unis). Pour l’instant, il y a encore peu de films exploités au cinéma dans ce format et pour la France nous faisions office de pionnier car Féroce était le 1er court-métrage français à utiliser ce format sonore (pour le 1er long-métrage français, ce sera "Valerian"  de Luc Besson).

Féroce: la 1ère projection en DTS:XFéroce: la 1ère projection en DTS:X

Pour l’équipement de la salle, j’ai été assez surpris par les enceintes en forme de boules signées Elipson, ça donne un style assez science-fiction à cette salle des années 60 ! d’ailleurs par rapport aux l’installations Atmos, DTS a pris le parti d’utiliser moins d’enceintes mais de les placer aux points importants de la salle.

Après ça, la séance a pu commencer par quelques films de démonstration ainsi qu’une explication de la stratégie de DTS pour revenir dans le son au cinéma (depuis pas mal d’années DTS s’était éloigné du cinéma, et on ne le trouvait plus que sur les Bluray et les home-cinéma), pour le DTS:X ils ont décidé de rendre la licence et l’utilisation de leur technologie gratuite et libre que ce soit pour les courts ou les long-métrages.

Gérard Loupias, directeur de la société DTS pour l'Europe

Gérard Loupias, directeur de la société DTS pour l'Europe

Après le logo animé DTS:X, nous avons alors pu découvrir cette nouvelle version "Féroce"… et là avec Loïc on s’est pris une bonne claque, le son était ultra spectaculaire et puissant, tout en restant extrêmement précis  dans les déplacements de sons au plafond comme autour du spectateur (la séquence dans la grotte en a énormément profité!)
En tout cas vu la puissance des basses c’était impossible de ne pas sursauter à chaque coup de feu du film.

Ensuite la séance s’est terminée par la projection de "LaLaLand" (qui utilise surtout le son immersif pour les parties musicales).
Pour conclure, on pourra dire que nous avons vraiment vécu une très bonne expérience pendant cette projection et ça donne envie de renouveler l’expérience sur un prochain film !

 

En complément de cet article voilà une petite vidéo que j’avais faite sur l’utilisation du Dolby ATMOS dans le film.